Accueil » Les principaux types de thé noir existant

Les principaux types de thé noir existant

par Jessi
306 vues
thé noir

La richesse du thé noir en antioxydant, son parfum fort, sa couleur ambrée et son goût prononcé lui font figurer parmi les plus appréciés dans le monde. Bien que sa naissance soit due au hasard, voire à une erreur, le procédé lié à ce type de thé n’a jamais cessé d’évoluer, de répandre et d’intéresser certains pays. Cela aboutit à l’existence d’innombrables variantes, de nombreuses catégories et de différentes provenances de la boisson. La fermentation orthodoxe n’est plus la seule qui s’applique, le Camellia sinensis n’est plus la seule plante utilisée et l’oxydation ne s’effectue pas toujours complètement. Découvrez dans cet article les divers types de thé noir, selon leurs origines.  

Les thés noirs de la Chine 

Les thés noirs, comme ceux qui sont produits par KusmiTea, proviennent notamment des territoires asiatiques particulièrement très riches culturellement et traditionnellement. Les Chinois les premiers à avoir découvert ce type d’infusion, en plus d’être les premiers producteurs au monde de thé vert et blanc. Bien qu’ils ne figurent pas actuellement parmi les plus grands consommateurs de cette boisson, leurs produits restent très adoptés mondialement et trônent dans les plus connus. Cela leur est plutôt destiné à l’importation. 

La population chinoise nomme ce type de thé « thé rouge » à cause de la couleur de l’eau à l’infusion. Cette teinte unique est issue de l’oxydation des feuilles qui ne s’effectuent que partiellement : la principale particularité du thé noir chinois. 

La plupart des variétés du thé noir en Chine sont fumées, pouvant rentrer dans la composition de certaines recettes de cuisine. Le plus célèbre qui provient de ce processus de production demeure le Lapsang Souchong. Par ailleurs, les provinces du Yunnan et de l’Anhui se montrent comme les plus grands producteurs du pays et leurs infusions portent leur nom. Surnommés « Moka du thé », les thés du Yunnan, étant ronds et pleins, unissent parfum doux et puissance. Quant aux produits d’Anhui, ils sont remarquables, fins et légers.

Les thés noirs de l’Inde

L’anciennecolonie anglaise fournit en très grande partie du thé noir dans le monde, étant le deuxième plus grand producteur. Elle adopte le nom « thé noir », contrairement à la Chine et surnomme ses différents types de produite selon les régions productrices. Parmi les plus célèbres se trouvent le thé noir d’Assam qui présente un goût est corsé légèrement amer, une odeur puissante et une liqueur foncée. Le thé noir de Darjeeling demeure également très apprécié et se surnomme même « champagne des thés », étant très léger et très fin. Enfin, il y a le thé de Ceylan qui est généralement corsé et en feuilles entières, donnant une infusion très douce.

Les thés noirs du Japon

Bien que la production du thé noir au Japon se révèle encore très récente, le pays s’aligne parmi les plus grands producteurs mondiaux. Tout comme les Chinois, la population nomme également l’infusion « thé rouge » en raison de la couleur de la liqueur. Son produit le plus célèbre demeure le Japan Lapsang, un thé fumé provenant des feuilles oxydées partiellement, puis roulées sur elles-mêmes avant d’être fumées.

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies